Tous les articles par admin

La folle Grande journée des Petits entrepreneurs

Un projet pour changer le monde, des papiers à lettre décalés, des confitures délicieuses et inusitées, des biscuits étonnants et succulents, de jolis bracelets tressés.  Bref, tout pour rendre heureux.
pa

Pimprenelle et sa petite soeur Amarante ont participé avec entrain à La Grande journée des petits entrepreneurs le 27 juin 2015.

50% des profits de cette journée ont été reversés au Projet mines d’ordures.

pimprenelle et amarante projet mines d ordures3pimprenelle et amarante projet mines d ordures4

Avis de recherche : illustration demandée

Nous sommes à la recherche d’une illustration qui sera utilisée pour inciter le plus de monde possible à donner des livres.  Oui, parce que, définitivement, et comme vous pouvez le constater ci-dessous, être illustrateur/trice ça ne s’improvise pas

FullSizeRender… J’ai essayé. Du mieux que j’ai pu. Mais…non, non, non, ça ne le fera pas, mais alors PAS DU TOUT !

Cette illustration pourrait montrer la magie et la richesse de la lecture. L’artiste sera libre, libre, libre. L’idée sera au final de donner envie au plus grand nombre d’apporter des livres à Pimprenelle afin qu’elle atteigne son objectif – un peu fou – de 2000 livres récoltés .

Des idées ? Envie de nous aider ? Contactez-nous : minesdordures@gmail.com

 

Objectif : 2000 livres pour le Burundi

La rencontre de Pimprenelle avec Diomède Niyonzima, fondateur de Kira Burundi, organisation sans but lucratif visant à soutenir les enfants des rues à Ngozi, au Burundi, a été fort émouvante mais également très fructueuse.

Diomède a expliqué à Pimprenelle qu’il était extrêmement difficile de se procurer des livres au Burundi. Pourtant, la lecture est essentielle à l’éducation des jeunes.  Le fondateur de Kira aimerait donc faire parvenir des livres francophones au Burundi afin de permettre aux jeunes d’accéder plus aisément à la littérature. Pimprenelle, qui aime beaucoup lire a été emballée par cette idée et elle s’est fixée un nouvel objectif : amasser des bouquins qui seront acheminés par Kira au Burundi lorsque l’équivalent d’un conteneur de livres aura été réuni. Tout un défi.

Des livres, nous en achetons beaucoup au cours d’une vie. D’abord des livres pour enfants, les premières bande-dessinées puis les romans, biographies, livres historiques. Il arrive souvent que l’on ne sache même plus quoi en faire. Nos livres prennent alors la poussière sur des étagères que nous finissons par ne même plus regarder. Ou alors ils se retrouvent entassés dans des cartons dans la cave ou au grenier.

Que diriez-vous de faire un petit tour le long de vos étagères, de flâner dans vos souvenirs, de fouiller dans vos cartons pour donner les livres dont vous ne faites plus usage et qui feront le bonheur des enseignants, des bibliothécaires et des étudiants burundais ?

Si vous avez des livres à donner, faites-nous signe : minesdordures at gmail.com

 

 

 

Le Projet Mines d’ordures à la grande Journée des Petits entrepreneurs

Venez à notre rencontre le 27 juin lors de La grande Journée des Petits entrepreneurs et soyez étonnés par les super trucs que ma petite soeur Amarante et moi aurons934835_1655341748023047_4641346662790214259_n créés !

Il y aura des papiers à lettre, des bijoux et des confitures, vraiment pas comme les autres. En plus, en venant nous voir vous allez soutenir une très belle cause :

https://www.facebook.com/projet.mines.dordures

PS : Si vous avez des souliers en bon état (si possible de type sandales ou Crocs), des livres dont vous n’avez plus l’usage ou des fournitures scolaires, vous pourrez payer avec ! C’est formidable n’est-ce pas ?

A très vite,

Pimprenelle

Pimprenelle, qui a chaussé les mocassins de l’autre… par Andrée Poulin

Très bel article qui décrit si bien Pimprenelle et son projet sur le blogue de l’auteure Andrée Poulin. Merci.

PS : Il est toujours possible de contribuer à la campagne de financement.

 


pablo_mCliquez pour lire l’article.

« Elle a un nom de personnage de roman.

Elle a des gestes d’héroïne de film.

Elle s’appelle Pimprenelle.

Elle a neuf ans et des yeux qui brillent d’une lueur de vieille âme.

Quant à son cœur, Pimprenelle le porte sur sa manche. » 

Bientôt en route vers… l’Inde

Et hop, des chaussures vont aussi s’envoler vers l’Inde. En décembre.

C’est avec de jeunes volontaires de Québec, qui partiront à la fin de l’année en Inde rejoindre la Kalkeri Sangeet Vidyalaya, école fondée en 2002 par Jeunes musiciens du monde,  que les souliers voyageront.

Cette école est située dans une vallée paisible près de la ville de Dharwad, au nord de l’État du Karnataka en Inde du Sud. Les élèves de la KSV sont âgés de 6 à 22 ans et sont issus des diverses communautés présentes dans la région. Tous sont issus de milieux socio-économiques en marge où l’accès à l’éducation est limité et 30 % d’entre eux proviennent de communautés officiellement reconnues par le gouvernement indien comme souffrant de retard au niveau du développement humain.

jmm

Pimprenelle avec Agathe Meurisse-Fortier, co-fondatrice de JMM et Lila. Merci pour le livre Agathe :)

 

 

 

A la découverte de Kira Burundi

Dimanche, Pimprenelle va rencontrer Diomède Niyonzima qui a fminilogo-kiraburundi2ondé Kira Burundi, une organisation sans but lucratif visant à soutenir les enfants de la rue de la ville de Ngozi, au Burundi.

Elle vous racontera cette rencontre dans un prochain article.

Son aventure continue et elle espère bien ramasser toujours plus de chaussures pour les envoyer partout où ce sera nécessaire et possible.